" Réjouissez-vous, soyez dans l'allégresse"  Mt 5, 12


 

“Soyez miséricordieux

 

comme votre Père céleste est miséricordieux

 

               Voilà une invitation que nous a faite le Seigneur. C’est dans l’esprit de cette exhortation que nous aurons à vivre le carême de cette année pour nous préparer à célébrer dans la joie les fêtes pascales.

 

              Comme à l’accoutumée, nous débutons le carême par la célébration du mercredi des cendres où « nous manifestons notre désir personnel de conversion à Dieu.  En recevant l’imposition des cendres dans l’Eglise, on exprime avec humilité et sincérité de cœur que nous voulons nous convertir et croire vraiment à l’Evangile ».

 

         Dieu se révèle et manifeste sa bonté en prenant soin de nous, en manifestant sa tendresse à l’endroit de nos misères. Il ne nous demande pas de faire l’impossible. Nous sommes à notre tour invités à adopter cette même attitude de Dieu envers nos prochains. 

 

         N’est-ce pas là une dimension fondamentale dans la pratique des commandements, que « l’amour du prochain n’est-il pas bien préférable que les holocaustes ? »

 

         Que pour pratiquer la justice il faut avoir un cœur tendre ? Que le vrai sens du jeûne est dans la préservation de la vie du pauvre, de la veuve et de l’orphelin ? Ainsi cet horizon fraternel, bien que limité, « mais à l’exemple même de Dieu élargira peu à peu les cœurs humains aux dimensions du cœur de Dieu : ‘‘ Je suis Dieu, moi, et non pas homme’’ » (Os 11,9). 

 

         Nous remarquons que c’est Jésus lui-même qui nous révèle le visage de la miséricorde de Dieu. La meilleure façon pour Jésus de signifier la miséricorde est bien sûre à travers l’enseignement de la Parole, mais surtout par des actes concrets. Il n’a pas peur de côtoyer les personnes les plus bas de l’échelle sociale et aussi ceux que la société rejette. Il rentre dans leur vie pour la transformer et qu’elle devienne lumière pour éclairer les autres. Jésus ne veut exclure personne. 

 

         Sommes-nous à sa suite invités à être proche du misérable que nous rencontrons sur notre chemin et plein de pitié à l’égard de celui qui m’a offensé par ce que Dieu a eu pitié de nous ? « Aussi serons-nous jugés d’après la miséricorde que nous aurons exercée, inconsciemment peut-être, à l’égard de Jésus en personne (Mt 25, 31-46). »  

 

         La solidarité des enfants de Dieu est un élément de la miséricorde qui nous conduit sur le chemin de la perfection pour mieux répondre à l’appel du Père :

 

Vous donc, soyez parfait

 

comme père céleste est parfait ».

 

 

 

Père Dyemson CARIÈS

 



Newsletter de votre Paroisse St-Nicolas 


Le Paraclet, les annonces de la semaine, les actualités du diocèse, et pleins d'autres nouvelles...

Vous souhaitez connaître toutes les actualités concernant le secteur Plequevil (Regroupant les communes du Plessis-Trévise, La Queue-En-Brie et Villiers-Sur-Marne), visitez le site www.catho94.com.